Investir en Roumanie Investir en Roumanie  
 
Vous êtes dans Accueil Actualités

la fin des travaux sur l’EPR de Flamanville et le début des procédures judiciaires


Le  mercredi 17 juillet 2013

Si mardi la pose du dôme en acier de 300 tonnes par la grue Big Benny sur le bâtiment réacteur de l’EPR de Flamanville mettait un terme aux travaux de BTP sur le site, dans la même journée, le parquet de Cherbourg a annoncé des poursuites pour &quot ;homicide involontaire&quot ; contre BOUYGUES CONSTRUCTION:03473496] / T : 01.30.60.33.00 (10,6 Mds€ de CA en 2012) (siège à Guyancourt) et ses sous-traitants, [NORMETAL (siège à Beaumont-la-Hague) et Tissot. Le procès en correctionnelle devrait avoir lieu à Cherbourg le 12 novembre. Rappelons que Bouygues et ses sous-traitants Elco (Roumanie) et Atlanco (Chypre) pourraient être renvoyés en correctionnelle pour &quot ;travail illégal&quot ; sur le chantier, début 2014. Côté technique, les nombreux défauts constatés sur l’EPR ne vont sans doute pas aider à son exportation internationale. Jeudi dernier, le Réseau sortir du nucléaire a diffusé un enregistrement audio présenté comme celui de Bernard Bigot, président du commissariat à l’énergie atomique (CEA). Sur cette bande, on l’entendrait expliquer, lors d’un colloque en avril 2013, que &quot ;l’acier&quot ; des supports du pont de manutention des combustibles, dont les consoles ont été remplacées par EDF en 2012, avait été &quot ;acheté à bas prix en Russie&quot ; et &quot ;pas contrôlé&quot ;.&nbsp ; www.bouygues-construction.com &nbsp ; www.efinor.fr/normetal &nbsp ; www.tissot-sa.com


Page visitée 13 fois. Version imprimable

Dans la même rubrique Prêt de 350 M€ pour ArcelorMittal
vendredi 10 novembre 2017

 
 
...
...