Investir en Roumanie Investir en Roumanie  
 
Vous êtes dans Accueil Articles et analyses

Les variations du coût de la main d’œuvre en Roumaine pendant l’année 2006


Le  jeudi 11 octobre 2007

La tendance générale est clairement à la hausse. La consultance financière est en tête au niveau des salaires, mais aussi des coûts de la main d’œuvre.

Au début du mois de septembre 2007, un rapport relatif au deuxième trimestre de 2007 et réalisé par le Bureau de Statistiques de l’Union Européenne, EUROSTAT, indique que la Roumanie, par rapport aux autres pays de la région, a enregistré la plus grande croissance des coûts de la main d’œuvre.

Vendredi, l’Institut National roumain de Statistiques (INS) a aussi dévoilé le coût moyen mensuel de la main d’œuvre enregistré l’année dernière, c’est-à-dire en 2006 : il s’est situé à 1.530 lei par employé, en hausse avec environ de 17 % par rapport à l’année précédente. L’activité de consultance financière se trouve dans le top des croissances tant par rapport aux salaires que par rapport aux coûts de la main d’œuvre.

Le salaire moyen net dans ce domaine a dépassé l’année dernière le niveau de 2.260 lei, et les coûts de la main d’œuvre ont été de 2,6 fois plus élevé que la moyenne générale.

L’année dernière, le niveau du salaire moyen net national a été de 866 lei, en hausse de 16,1 % (soit 120 lei) par rapport à la valeur enregistrée l’année antérieure. Comparé à la moyenne générale, les hausses les plus élevées des salaires moyens nets (2,6 fois plus élevé que le salaire moyen net) ont été enregistrées dans l’activité de consultance financière.

Dans l’administration publique le salaire moyen net a enregistré une croissance de 81,9 %, dans l’industrie extractive de 75,1 %, dans le domaine de l’énergie électrique et thermique, gaz et eau de 55,7 %, dans le domaine de l’enseignement de 23,2 % et respectivement de 22,7 % dans les activités de transport, la logistique et les communications.

Les activités du domaine hôtelier et du domaine de la restauration (-38,3 %), du commerce (-24,8 %), de l’industrie (-15,6 %), de la santé et de l’assistance sociale (-5 %), des transactions immobilières (-4 %) ont été payés en dessous de la moyenne.

Le commerce, l’industrie des traitements et les consultances financières ont été pendant la même période les domaines avec les différances salariales les plus élevées entre les hommes et les femmes.

En 2006 les hommes ont enregistré des gains moyens mensuels net plus élevés que les femmes dans toutes les activités économiques. Les femmes ont gagné en moyenne 160 lei de moins que les hommes, le salaire moyen net mensuel des femmes atteignant le niveau de 803 lei, par rapport à 922 lei composant le salaire moyen net mensuel d’un homme.

Les différances salariales les plus grandes entre les hommes et les femmes (de plus de 25 %) ont été enregistrées dans le domaine du commerce (33,6 %), dans l’industrie de transformation (32,2 %) et dans celui de consultance financière (26,4 %).

Le nombre moyen d’employés a dépassé l’année dernière 4,6 millions de personnes, en hausse de 108.300 personnes par rapport à l’année 2005. Les domaines qui ont gagné le plus grand nombre d’employés ont été le domaine du commerce et les transactions immobilières.

En 2006, 34 départements ont enregistré des salaires inférieurs à la moyenne nationale.

Selon l’analyse de l’Institut National de Statistiques, les résultats par département sont inquiétants. Dans pas moins de 34 départements, le salaire moyen net mensuel en 2006 a été inférieur à la moyenne nationale.

Le niveau le moins faible a été enregistré dans la ville de Covasna (24,2 % de moins que la moyenne générale), alors qu’à l’opposé on trouve Bucarest où le gain salarial net était d’environ 1142 lei (soit 31,9 % de plus que la moyenne).


Page visitée 2080 fois. Version imprimable

Dans la même rubrique Les investissements étrangers ont augmenté l’an dernier pour la première fois depuis 2008
vendredi 18 octobre 2013

Le vieillissement de la population de la Roumanie parmi les plus rapides de l’UE
lundi 14 octobre 2013

La Roumanie a un taux d’emploi de 60 % et le chômage incroyablement stable
mercredi 2 octobre 2013

 
 
...
...