Investir en Roumanie Investir en Roumanie  
 
Vous êtes dans Accueil Articles et analyses Archives articles

Les frères MICULA, patrons du groupe agroalimentaire roumain "European Drinks" empruntent un quart de milliard d’euros


Le  dimanche 23 juillet 2006

- Source : www.evz.ro, journaliste : Mme. Raluca BARBUNEANU / traduction du roumain : Mlle. Daiana COLTAN

- Date : le 6 juillet 2006


"European Drinks" est en passe d’obtenir le plus grand crédit jamais accordé en Roumanie à une entreprise privée.

"European Drinks" a actuellement de très ambitieux plans d’expansion. La compagnie postule pour obtenir un financement de 250 millions d’euros de la Banque Européenne pour Reconstruction et Développement (BERD) afin de financer ses projets d’investissement. La sollicitation sera analysée ce mois-ci par le conseil de l’institution financière.

La somme de 250 millions d’euros représentera l’un des plus grands investissements dans l’industrie alimentaire roumaine, et, si le prêt sera accordé, celui-ci sera le plus grand financement jamais accordé par la BERD à une compagnie privée roumaine.

Jusqu’à présent, les plus grands prêts de la BERD à destination de la Roumanie ont été accordés à "Mobifon" (anciennement "Connex" - opérateur GSM) - qui a reçu trois crédits représentant un total de 163 millions d’euros - et à "Petrom" (compagnie pétrolière nationale roumaine privatisée en 2005 par l’autrichien "OMV"), qui a bénéficié d’un financement initial de plus de 60 millions d’euros, complété par la suite de 50 millions d’euros, tous investis sous forme d’actions.

Le développement sur le marché alimentaire

Le directeur d’"European Drinks" ne veut pas révéler les plans exacts d’investissement de sa compagnie. "Pour le moment tout est confidentiel. Tout ce que je peux vous dire c’est que les investissements seront focalisés sur le développement de la compagnie dans le secteur de l’industrie alimentaire", affirme M. Viorel MICULA, en excluant l’hypothèse d’entrer sur le marché de la viande.

La compagnie veut juste faire savoir que la somme sera investie dans des nouvelles capacités de production, dans la logistique et dans la distribution. Le but serait d’attaquer en force le marché européen. Les investissements visent les trois plates-formes de la compagnie situés à Rieni, Stei et Sudrigiu - et seront déroulés sur une période de deux à trois ans.

Gestion et management européens

"European Drinks" est, d’après la BERD, la plus grande entreprise roumaine présente sur le marché alimentaire local. En 2004, les trois entreprises du groupe - "European Drinks", "European Food" et "Scandic Distileries" - ont obtenu ensemble un profit d’environ 164 millions de "nouveaux lei, RON" (l’équivalent d’approximativement 45,5 millions d’euros).

Le groupe "European Drinks" s’est par ailleurs engagé à maintenir les standards de transparence et de gouvernance dans le cadre de la demande de financement. L’objectif est de transformer l’entreprise familiale dans une corporation.

Pour accepter le projet, la BERD a demandé une analyse des plans de développement et un audit des capacités de production existantes.

Selon les informations du site de l’institution financière, "European Drinks" s’est fait contrôler afin de vérifier si elle accomplit les standards nationaux et européens de respect de l’environnement, les conclusions étant positives. Dans le cas de l’approbation du financement, "European Drinks" s’est engagée de fournir à BERD un rapport sur l’environnement chaque année et à notifier immédiatement les incidents qui peuvent affecter l’environnement, la main d’œuvre ou la santé publique.

Des aventures au "Top 300"

Les frères Ioan et Viorel MICULA, directeurs d’"European Drinks", ont une fortune estimée à 700-750 millions d’euros et occupent la quatrième place parmi les roumains les plus riches, d’après les estimations du "Top 300" réalisé chaque année par la revue économique roumaine "Capital".

En 1990, ils ont ramené de Suède la bière brune suédoise. Leur premier grand pas dans le monde des affaires a été fait avec les sodas "Frutti Fresh" qui, grâce à des tarifs bon marché ont atteint la première place, du point de vue des volumes consommés, sur le marché roumain, dépassant même Coca-Cola. En même temps que les sodas, les frères MICULA ont lancé l’eau minérale pétillante "Izvorul Minunilor".

En parallèle, les frères MICULA ont augmenté leur "empire" en pénétrant sur le marché des boissons alcooliques, avec la vodka "Scandic". L’initiative qui a connu le plus grand succès a été la bière "Bürger", qui est devenue rapidement connue grâce aux emballages PET en plastique et aux prix très bas. D’après la revue "Capital", les frères MICULA veulent pénétrer aussi sur le marché de la lessive et du shampooing.

Si sur le marché alimentaire l’affaire "European Drinks" a eu un grand succès, il est difficile d’affirmer la même chose sur les frères MICULA dans le domaine des mass media.

Les télévisions "National TV" et "N24" ont une audience en baisse, de même que le journal "Realitatea Romaneasca". Dans une situation similaire se trouvent les affaires dans le domaine du tourisme, notamment les hôtels achetés dans la station balnéaire Neptun, située au bord de la Mer Noire.


Page visitée 2186 fois. Version imprimable

Dans la même rubrique Les PME dans l’impasse financière
lundi 3 novembre 2008

Le tabac et les voitures dans le top de croissance de la production industrielle
mardi 21 octobre 2008

Les mesures de plafonnement des taux ROBID / ROBOR stabilisent le marché et donnent de la confiance, affirment les banquiers
vendredi 21 novembre 2008

 
 
...
...