Investir en Roumanie Investir en Roumanie  
 
Vous êtes dans Accueil Actualités Archives actualités Archives actualités Novembre 2006

Les cultures de colza ont triplé cette dernière année


Le  jeudi 16 novembre 2006

Bucarest, 16 nov/Rompres/ - Les cultures de colza ont triplé cette année par rapport à 2005, atteignant 340 000 ha, et ont augmenté trois fois par rapport aux trois dernières années, selon les données fournies par le ministère de l’Agriculture, des Forêts et du Développement rural.

La Roumanie augmente les cultures de colza, de soja et de tournesol qui sont les matières premières pour l’obtention du biodiesel et le traitement de ces cultures pour obtenir la bioénergie est imposé par l’UE.

Selon les normes européennes adoptées par Bruxelles, 2 % de la quantité totale de combustible utilisée par la Roumanie en 2007 devraient être bio et le niveau devrait augmenter jusqu’à 2010 à 5,75 %.

Le ministère de l’Agriculture a été contacté ces derniers mois par plusieurs investisseurs intéressés à produire en Roumanie de l’énergie bio.

Les hommes d’affaires d’Italie, Autriche, Finlande et Portugal trouvent la Roumanie extrêmement attrayante, aussi bien pour la construction des raffineries de biodiesel, que pour la production des matières premières, a déclaré mercredi Sorin Chelmu, secrétaire général du ministère de l’Agriculture, cité jeudi par le journal Evenimentul Zilei.

Celui-ci affirme que le principal avantage de la Roumanie est le fait qu’elle dispose cette année de deux millions d’hectares non cultivés et qui seront utilisés en 2007 pour les cultures destinées à la fabrication du biocarburant, notamment le colza.

Le ministère promet des aides plus consistantes pour ces cultures, selon le ministre de l’Agriculture, Gheorghe Flutur, à hauteur de 50 % des coûts de la construction d’une raffinerie.

La production du colza accélèrera le processus de remembrement des terres, car une condition pour la rentabilisation des cultures de colza est l’exploitation d’une superficie de plus de 50 ha.

Les estimations des représentants du ministère de l’Agriculture indiquent pour 2007 une production de 400 000 tonnes de carburant écologique, quatre fois supérieure à la quantité que la Roumanie est obligée de produire : 100 000 tonnes de biocarburants.

Deux grandes compagnies européennes, Martifer et MAN Forrostaal, ont annoncé dès l’année dernière qu’elles investiraient aussi bien dans les raffineries que dans la production de matière première.

Les Portugais de Martifer ont déjà commencé la construction d’une raffinerie à Lehliu (sud de la Roumanie). Ils ont acheté aussi des terrains pour la culture du colza dans le sud de la Roumanie. Au total, huit raffineries de ce genre seront ouvertes ces prochaines années.


Page visitée 809 fois. Version imprimable

Dans la même rubrique La Roumanie intègre les cinq premières places en Europe dans le domaine nucléaire
jeudi 16 novembre 2006

Revue de presse du mardi 28 novembre 2006
mardi 28 novembre 2006

La presse économique de Roumanie a enregistré des hauses ces trois derniers trimestres
mercredi 1er novembre 2006

 
 
...
...