Investir en Roumanie Investir en Roumanie  
 
Vous êtes dans Accueil Actualités Archives actualités Archives actualités Novembre 2006

Le vice-président de la commission de l’agriculture et du développement rural du PE, Friedrich Wilhelm Graefe zu Baringdorf, sur les chances de l’agriculture écologique en Roumanie


Le  vendredi 17 novembre 2006

Bucarest, 17 nov /Rompres/ - Le stade de développement de l’agriculture en Roumanie et, en particulier, le stade de développement de l’agriculture écologique pratiquée ici sont des thèmes abordés par le vice-président de la commission de l’agriculture et du développement rural du Parlement européen (PE), Friedrich Wilhelm Graefe zu Baringdorf, dans une interview accordée au journal Romania libera.

Friedrich Wilhelm Graefe zu Baringdorf a effectué le mois passé une visite en Roumanie, à l’invitation du ministre de l’agriculture, de la forêt et du développement rural, Gheorghe Flutur.

Visitant différentes régions de Roumanie - un aspect valable aussi dans d’autres régions de l’Europe de l’Est - apparaît palpable le fait que les fermes des paysans ne peuvent, ni ne devraient s’exposer à la concurrence d’une agriculture industrialisée, relève dans cette interview Friedrich Wilhelm Graefe zu Baringdorf. Car, dit-il, en Roumanie beaucoup d’exploitations agricoles pratiquent encore un système d’économie de subsistance régionale. Selon l’officiel européen, la question se pose de savoir comment cette agriculture, qui est de qualité, peut-elle être développée dans une agriculture de la même qualité, mais concurrentielle sur le marché européen.

Le vice-président de la commission de l’agricutlure et du développement rural du PE et ceux qui l’ont accompagné lors de sa visite en Roumanie ont pu constater dans les régions visitées que la variété culinaire et la qualité des produits offerts sur le marché sont d’un très haut niveau et ils déclarent soutenir les efforts des producteurs roumains de sortir avec la même qualité sur le marché européen. L’officiel européen a débattu avec la partie roumaine des sujets relatifs aux efforts de ces exploitations agricoles, afin de trouver une sortie sur le grand marché européen, tout en maintenant la même qualité. Il a indiqué le fait que la Roumanie aurait cette possibilité si elle introduit les appellations de ’’produits d’origine’’ protégés, afin de ne pas subir la concurrence déloyale d’autres producteurs européens.

Concernant le développement de l’agriculture écologique, il y a eu un large consensus avec les interlocuteurs roumains, dit l’officiel européen. On a visité la Bucovine (nord-est) et on a discuté de transformer toute cette région dans une région de l’agriculture écologique, où des aliments spécifiquement régionaux, aux appellations d’origine protégées seront produits. Ce projet courageux s’appuie aussi sur le fait que dans cette région l’agriculture est de toute façon dans un stade de production écologique. L’idée est de conserver les méthodes agricoles écologiques, déjà utilisées ici, relève Friedrich Wilhelm Graefe zu Baringdorf.

Quant aux chances que peuvent avoir en Europe de tels produits roumains, l’officiel européen est d’avis que de grandes demandes pourraient apparaître, tenant compte du fait que, par exemple, des centres commerciaux comme Metro, Lidl, Aldi souhaitent, également, réaliser des chiffres d’affaires avec des aliments écologiques.

L’intention de la partie roumaine est une décision rationnelle, car elle permet l’accès sur le marché d’un nombre plus grand d’entreprises rurales, alors que si elle se dirigeait vers un domaine anonyme, par la vente de matière première agricole, probablement qu’elle aurait à peine des chances en Europe, a dit, en conclusion, l’officiel européen.


Page visitée 657 fois. Version imprimable

Dans la même rubrique Le budget sur 2007 fera face aux obligations de la Roumanie comme membre de l’UE, affirme le Premier ministre Tariceanu
mercredi 15 novembre 2006

La Commission nationale des prévisions estime pour 2006 une croissance économique de 7 %
lundi 6 novembre 2006

Revue de la presse roumaine du 20 novembre 2006
lundi 20 novembre 2006

 
 
...
...