Investir en Roumanie Investir en Roumanie  
 
Vous êtes dans Accueil Actualités

Le scandale du lait contaminé : deux roumains sur cinq n’en achètent plus


Le  mercredi 20 mars 2013

La confiance des Roumains dans le lait vendu dans les magasins a diminué après la couverture médiatique intensive et la mauvaise communication sur la contamination par aflatoxines. Deux consommateurs sur cinq disent qu’ils n’ont pas acheté de lait au cours de la dernière semaine, selon Rogalski Grigoriu Public Relations.

« Bien qu’il ait été rendu publique seulement il y a une semaine, le lait contaminé par l’aflatoxine a rapidement suscité la méfiance des consommateurs roumains, de sorte que 22% pensent qu’il n’est pas sûr d’en consommer, 36% ne savent pas, tandis que 43% des répondants ont dit avoir confiance dans le lait qu’on peut trouver dans le commerce », selon une analyse par Rogalski Grigoriu Public Relations.

Près de 40% des répondants ont indiqué qu’ils n’ont pas acheté du lait la semaine dernière, tandis que 20% disent qu’ils n’ont pris que des fabricants fiables, à partir des l’information que plusieurs lots de lait, soupçonnés d’être contaminés par les aflatoxines, ont été retirés.

La télévision a été la principale source d’information pour la plupart des consommateurs (80%), suivis par Internet (12%), la radio (4%), les journaux (1,5%) et autres sources d’information (2,5%), selon une recherche menée par la plateforme iVOX.ro, sur 3843 personnes.

Comme pour la viande de cheval mal étiquetée, la question du lait contaminé à été à l’ordre du jour des consommateurs, 85% des participants ont affirmé que le sujet a été discuté surtout avec la famille (47%), les amis (22%) et les collègues (17%).

« Ce résultat qualifie le sujet de virale,avec un score de 4,25 (maximum 5), atteint après seulement 7 jours d’exposition médiatique, score évalué comme extrêmement élevé, surtout lorsqu’on les compare à celui calculée pour la crise de la viande chevaline, qui s’élève à 4,75 au bout d’environ 6 semaines de couverture médiatique intensive. Les résultats sont confirmés par l’augmentation de 25 fois le niveau d’intérêt pour le mot "aflatoxine", mesurée par le moteur de recherche Google en mars par rapport à février 2013. »

La première déclaration sur l’aflatoxine dans le lait a été faite la semaine dernière par le ministre de l’Agriculture, Daniel Constantin. Il a affirmé que du lait contenant de l’aflatoxine (qui possède un effet cancérogène), importé de Hongrie, a été identifié et retiré du marché.

Par la suite, l’ ANSVSA a annoncé avoir arrêté la livraison du lait cru produit dans une ferme roumaine, ordonnant des contrôles dans tout le pays, des producteurs jusqu’aux unités de transformation du lait.

Lundi, ANSVSA annoncé que des échantillons de lait provenant de trois fermes et deux unités de traitement avaient dépassé les limites admissibles d’aflatoxine, à la suite de l’analyse dans les laboratoires du réseau pour la santé et la sécurité alimentaire.

Mercredi, Michael Turcanu a démissionné de la direction ANSVSA.

Le lait contaminé par l’aflatoxine peut être dangereux pour la santé, lors de la consommation en grandes quantités, sur une période prolongée.


Page visitée 1639 fois. Version imprimable

Dans la même rubrique La Roumanie souhaite exporter du porc et du bœuf d’élevage en Chine
mardi 26 novembre 2013

Le salaire net moyen en Roumanie a augmenté de 35 lei en novembre 2013, à 1 650 lei
mardi 11 février 2014

La Roumanie rejoindra la zone euro probablement en 2021
lundi 25 novembre 2013

 
 
...
...