Investir en Roumanie Investir en Roumanie  
 
Vous êtes dans Accueil Actualités Archives actualités Archives actualités Novembre 2006

La BERD prévoit une croissance économique de 6,5 pc pour la Roumanie en 2006


Le  mercredi 15 novembre 2006

Bucarest, 15 nov/Rompres/ - Pour que l’économie roumaine réalise un rythme de 6,5 pc à la fin de cet an, un ralentissement jusqu’à 5 pc serait nécessaire au dernier semestre, la croissance enregistrée au premier semestre étant de 7,4 pc, relève le Rapport sur la transition rendu public par la Banque européenne pour Reconstruction et Développeemnt /BERD/.

L’économie présente "de possibles risques de surchauffage", sont d’avis les spécialistes de la BERD, estimant que l’avance économique s’est fondée principalement sur la consommation, dans le contexte de la croissance de déficits dans l’économie.

Se référant au progrès économique, la BERD prévoit un PIB plus grand de 6,5 pc en termes réels cet an et une croissance de 6 pc l’an prochain.

Pour 2007, la moyenne des prévisions élaborées par 12 institutions financières étrangères indique une hausse de 5,7 pc ; l’estimation la plus optimiste appartient à JP Morgan Chase /6,3 pc/ et l’opinion la plus réservée - 4,8 pc - a été émise par l’Institut d’Études économiques internationales de Vienne.

Selon les spécialistes de la BERD, la Roumanie a eu l’an dernier un niveau des dépenses budgétaires de 31,1 pc du PIB, contre environ 48 pc du PIB en Croatie et 47 pc en Bosnie-Herzégovine.

Le principal problème de l’économie de la Roumanie, selon le Rapport de la BERD, est le déficit du compte courant, qui dépassera cet an 10 pc du PIB, atteignant plus de 9,5 milliards d’euros.

La BERD estime que des investissements étrangers directs d’environ 8,6 milliards d’euros seront implantés cet an en Roumanie, record absolu face à l’an dernier lorsqu’ont été enregistrés 5,2 milliards d’euros.

Les spécialistes de la BERD sont d’avis que l’an prochain devrait être marqué par des politiques monétaires et fiscales aptes à faire face à des pressions inflationnistes accrues.

En 2007, les politiques économiques de la Roumanie devraient contrecarrer la perte de compétitivité de l’économie, survenue ce dernier an et demie suite à l’appréciation du leu, à un gain plus bas de productivité en 2005, ainsi qu’à la croissance rapide du salaire moyen.
Selon la banque européenne, le taux de l’inflation atteindra 6 pc en décembre, soit un niveau moyen annuel de 6,5 pc.

Le gouverneur de la Banque nationale de Roumanie /BNR/, Mugur Isarescu, dit que toutes les chances existent que l’inflation se maintienne sous 5 pc jusqu’à la fin de cet an, compte tenu que celle-ci était en octobre dernier de 4,8 pc.


Page visitée 517 fois. Version imprimable

Dans la même rubrique Le rapport de Serge Moscovici réaffirme le soutien à l’adhésion de la Roumanie à l’UE
jeudi 23 novembre 2006

Les standards Basel II seront appliqués par les banques roumaines dès 2008
mardi 14 novembre 2006

La contribution des banques au cofinancement des projets après l’adhésion sera de 5 milliards d’euros jusqu’en 2013
mardi 28 novembre 2006

 
 
...
...