Investir en Roumanie Investir en Roumanie  
 
Vous êtes dans Accueil Actualités Archives actualités Archives actualités Novembre 2006

L’économie roumaine aura l’année prochaine une croissance de 6,5%, estime la Commission Nationale des Prévisions


Le  jeudi 16 novembre 2006

Bucarest, 16 nov/Rompres/ - La Commission Nationale des Prévisions (CNP) estime que le Produit intérieur brut (PIB) de la Roumanie enregistrera, en 2007 aussi, une hausse importante, tout en s’attendant à ce que la hausse du volume d’activité notamment dans les secteurs des constructions et des services contribue à une croissance économique de 6,5%.

La dynamique de la demande interne aura, selon les estimations de la CNP, une croissance importante de 8,6%. Le scénario de développement prévoit pourtant une modification de la structure d’utilisation du PIB en faveur de l’accumulation, indiquent les données présentées par la CNP au Forum national des Affaires, organisé à Bucarest.

La formation brute de capital fixe augmentera, selon les estimations, de 14% sur le compte des importants fluxes d’investissements étrangers directs et de l’accélération des investissements publics. La contribution des investissements à la croissance réelle du produit intérieur brut haussera de 0,4%.

En ce qui concerne l’offre, la croissance en sera soutenue, en principal, par l’évolution de la valeur ajoutée brute, en provenance des domaines des constructions et des services, pour lesquels sont prévus des rythmes de croissance supérieurs au produit intérieur brut.

Cet essor important que le secteur des constructions a enregistré dès l’an 2006 continuera à se maintenir, selon les estimations de la CNP, à la suite de la demande de construction de logements et de sièges d’institutions ainsi que des projets publics en matière d’infrastructure.

En essence, les modifications ne seront pas significatifs, le secteur des services continuant d’être le principal fournisseur de valeur ajoutée brute, avec 48,3% du produit intérieur brut. Le deuxième fournisseur de valeur ajoutée brute sera l’industrie avec un poids de 24,8%. Le secteur des constructions augmentera son poids à la suite du rythme supérieur de croissance et il représentera 7,3% du PIB, alors que le poids du secteur agricole baissera jusqu’à 7,5%.

Dans le domaine de l’inflation, les prévisions indiquent qu’elle continuera à diminuer. Un taux d’inflation de 4,5% est estimé pour la fin de 2007, ce qui signifie que l’inflation moyenne annuelle sera de 5%. Ce calcul a tenu compte d’une baisse des prix administrés bien que le décalage entre les prix administrés et les prix libres reste important.

Les exportations des biens auront, selon les estimations, une croissance de 17%, pareille à celle des importations de biens, soit 17,1% ; le calcul continue à tenir compte de la dépendance du développement de la Roumanie des ressources énergétiques d’importation et de l’amplification du processus d’investissements.

Dans ces conditions, le déficit commercial FOB-FOB augmentera de 17%, ce qui aura des conséquences sur le déficit du compte courant qui sera chiffré à plus de 9% du produit intérieur brut.

La croissance économique sera accompagnée d’une croissance de la population civile employée et du nombre de salariés. La population civile employée augmentera de 0,4% par rapport à l’an 2006 et le nombre moyen de salariés augmentera de 85 000 personnes (soit 1,8%). Le taux de chômage diminuera jusqu’à 5,3%, grâce à une application plus efficace des politiques actives en matière d’emploi.


Page visitée 560 fois. Version imprimable

Dans la même rubrique Coopération roumano-hongroise visant à l’identification des projets dans le domaine du tourisme
vendredi 17 novembre 2006

La banque centrale maintient le pronostic d’inflation de 4 % pour 2007
mardi 14 novembre 2006

La Banque européenne d’Investissements ouvrira un bureau à Bucarest dans la première partie de l’an prochain
jeudi 23 novembre 2006

 
 
...
...